Suisse

Montée au Dom Festigratem

Alpes valaisannes

Elle a écrit 23 des articles et le regarde 10 voyageurs
Montée au Dom Festigratem
Inséré: 11.07.2022
Auteur: Markéta Fibigerová © gigaplaces.com
Convient à:
Grimpeurs
Ils veulent là:

Avec sa hauteur de 4545 m, la maison est la plus haute montagne du massif des Mischabel, qui se trouve au-dessus de la ville suisse de Saas-Fee. Idéalement, il vous faut trois jours pour l'escalader, et vous grimpez à plus de 3 000 mètres de dénivelé. Nous l'avons parcouru le long de la crête de mélange Festigrat et avons connu des vents de 50 km/h au sommet.

En deux
Auteur: Martin Lucký © gigaplaces.com

En deux

Toute l'expédition – deux personnes – a déjà commencé sur le Watzmann autrichien (2712 m), qui pourrait être considéré comme un peu une ascension, et s'est terminée par une ascension d'une demi-journée à Frankejura, en Allemagne. En raison du petit nombre de membres, notre groupe était très flexible en termes d'horaire en raison des conditions météorologiques changeantes et globalement bien coordonné. L'idée de départ – grimper (et s'acclimater) sur Weissmies (4023 m) est tombée à l'eau car il a plu tout le lundi. La montée suivante à plusieurs longueurs sur le Jegihorn (3206 m) a eu lieu mardi, mais nous avons été obligés de descendre en rappel dès le début de la quatrième longueur à cause des personnes au-dessus de nous.

Vue sur le Dom depuis Jegihorn

Du centre de la photo vers la gauche : Alphubel, Täschhorn, Dom, Lenzspitze, Nadelhorn.

Vue sur le Dom depuis Jegihorn
Auteur: Markéta Fibigerová © gigaplaces.com
Vue de la maison depuis Zermatt
Auteur: Martin Lucký © gigaplaces.com

Vue de la maison depuis Zermatt

Dom est accessible depuis Randy Valley…

Domhütte

L'ascension vers Dom commence par la vallée de Randy et il est bon d'avoir trois jours pour cela (y compris la descente). La cabane Domhütte (2945 m d'altitude) est à 1500 m de dénivelé positif et on y accède en trois à quatre heures.Le chemin est en partie sécurisé par un mur d'escalade, ce qui est particulièrement utile à la descente.

Domhütte
Auteur: Martin Lucký © gigaplaces.com

Monter à bord du Festigrat

Ascension de la crête et de l'aube. Derrière, vous pouvez voir le massif du Weisshorn (4505 m), que vous ne pouvez pas arrêter de regarder. Nous nous sommes levés à trois heures et demie et avons terminé dans l'obscurité la partie inférieure de l'ascension du glacier Festigletscher et l'ascension de la selle Festijoch (3723 m) – une double montée pas du tout difficile, mais sur le chemin du retour là-bas sont trois rappels. Les autres groupes se dirigent vers le glacier Hobärg, où ils se dirigent vers le Nadelhorn et le long du long détour le long de la paroi nord du glacier jusqu'au sommet – nous suivons la crête, qui est plus courte, mais l'ascension est plus exigeante.

Monter à bord du Festigrat
Auteur: Martin Lucký © gigaplaces.com
Festigrat
Auteur: Markéta Fibigerová © gigaplaces.com

Festigrat

Le peigne tient bien en bas, c'est moins bien en haut. On avance assez vite, on n'assure pas, la corde c'est surtout „pour le moral“.

Nuages au-dessous de nous
Auteur: Martin Lucký © gigaplaces.com

Nuages au-dessous de nous

Les nuages sont en dessous de nous et remontent. La plus grande partie de la crête est derrière nous, mais nous sommes loin du sommet

Chute de neige
Auteur: Markéta Fibigerová © gigaplaces.com

Chute de neige

Il fait encore clair, mais le vent se lève. Nous avons atteint le sommet en un jet de pierre, mais ce sont ces passages en haut qui nous ont le plus retardés. Nous avons essayé de sécuriser en permanence les endroits glacés en les recouvrant de pierres. Les vues sur la vallée sont vraiment parfaites.

Sur le toit du monde - 4545 m - Dom

Bien qu'il y ait un sourire sur la photo, le vent souffle autour de nous, adapté à une navigation très sportive (25 nœuds). La descente finale au piolet depuis la selle Gabel (également appelée Pt 4 479 m) n'était pas beaucoup dans la visibilité réduite, les marches en escalier étaient une merveille. « Un petit selfie et c'est parti », avons-nous convenu sans un mot. Il est un peu plus de midi, nous voulions être ici plus tôt.

Sur le toit du monde - 4545 m - Dom
Auteur: Martin Lucký © gigaplaces.com

Panorama de descente à la fin

Nous n'avons pas une seule photo du glacier Hobärg, car vous ne pouviez pas voir les endroits à distance de marche. Cependant, la baisse normale est passée rapidement. La photo montre le glacier Festi et dans le tiers gauche du rocher (là où commence la neige) l'endroit où l'on monte au col Festijoch. Le haut de la maison n'est pas visible d'ici. Il nous reste encore 500 mètres de descente jusqu'au gîte. Le dénivelé total par jour est de 1 630 mètres.

Panorama de descente à la fin
Auteur: Markéta Fibigerová © gigaplaces.com

Panorama à la fin

Un panorama à la fin et au moins quelque chose d'un peu de verdure. Weisshorn, Matterhorn, Monte Rosa et Mischabelgruppe dans le coup.

Panorama à la fin
Auteur: Martin Lucký © gigaplaces.com
Applaudissez l'auteur de l'article !
Partagez-le:

Informations pratiques

Merci!

Avez-vous été là-bas? Donnez votre avis sur ce lieu

Déjà évalué 0 voyageurs

Avez-vous été là-bas? Donnez votre avis sur ce lieu

Vous devez être connecté pour poster un avis ou alors